Interviews

INTERVIEW AVEC LORIS STOLTZ Joueur de l’équipe U12

Bonjour Loris.Comment vas-tu ? Comment as-tu vécu cette période de confinement ?

Bonjour Hichem. Je vais bien merci. Je vis plutôt bien cette période de confinement. Mais mes copains du foot et de l’école me manquent ainsi que ma famille. Mes activités, foot et hip-hop, me manquent aussi. Du coup ça chamboule tout.

Comment ça se passe au niveau scolaire ?

Cela a été un peu compliqué au début. C’est pas facile de travailler tout seul. Heureusement mes parents m’aident.

Vous avez fait une très belle partie de saison avec les U12, et une montée au niveau 1 bien méritée. Félicitations à vous. Qu’en as-tu pensé ? Comment tu as vécu ça ?

Merci. Je suis très content et fier de l’équipe. On a gagné tous nos matchs, ce n’était pas facile à chaque fois. L’esprit d’équipe a fait notre force, notre entraîneur nous a bien coaché. On n’a rien lâché.

Pour moi c’était un peu difficile car je ne connaissais pas toute l’équipe quand je suis arrivé. Mais je me suis bien intégré et j’ai pris confiance en moi ce qui m’a permis de marquer des bus et j’en suis très content.

C’est ta première saison à l’USP. Qu’en as-tu pensé ? Du club, ton entraîneur, l’équipe d’éducateurs, les joueurs….

Je me suis très bien senti pour cette première saison à l’USP. Je me sens bien dans ce club, toute le monde (entraineurs, éducateurs, joueurs) est gentil. Il y a une bonne ambiance. Mon entraineur est très sympa et j’aime sa façon de nous coacher.

Il sait aussi nous engueuler quand il le faut. Les joueurs sont très sympas. J’ai retrouvé l’esprit d’équipe et ça me manquait.

As-tu pris connaissance du niveau 5 de notre défi ? Toi qui a la réputation de ne marquer que des beaux buts, nous espérons te voir à l’œuvre.

Oui j’ai vu. Malheureusement, pendant le confinement, je n’ai pas d’endroit pour faire des frappes. C’est dommage. Cela me manque beaucoup car frapper est ce que je préfère.

Un petit mot pour terminer ?

Vous me manquez tous vivement la reprise.

Questions aux parents :

Bonjour Valérie. Comment allez-vous ? Comment vivez-vous ce confinement ?

Bonjour Hichem. Je vais bien merci. Ce confinement, on essaie de le vivre le mieux possible. Le côté positif est que ça nous a permis de nous retrouver en famille , de pouvoir profiter des enfants, Loris et Robin son frère.

Nous essayons, malgré le confinement dans un appartement et avec juste une petite cour extérieure, de faire des activités sportives ou de loisirs. Je pense que certains moments de gros délires resteront gravés dans nos têtes.

Comment s’organisent vos journées, avec les enfants qui sont également confinés ?

Ce n’est pas simple. Mon mari et moi sommes en télétravail. La journée nous devons faire notre travail et aider les enfants qui sont en « télétravail d’école ». Les journées n’en finissent plus. Nous finissons assez tard. Du coup, nous n’avons pas perdu le rythme et sommes contents quand le week-end arrive.

Nous fermons tous les ordinateurs et essayons de nous détendre et de nous amuser ensemble. Je peux même ajouter que nous n’avons jamais autant cuisiné. Deux ados à nourrir, c’est pas simple. Même en confinement on entend toujours : « j’ai faim ! Quand est-ce qu’on mange ? ».

Qu’avez-vous pensé de cette saison avec les U12 ?

Nous avons passé une superbe saison que ce soit du point de vue de l’entente entre parents ou du point de vue sportif pour les enfants, avec un petit goût d’inachevé dû au confinement et c’est bien dommage.

Nous avons vu une équipe évoluer, grandir et progresser. Un coach qui a su parfaitement comment guider les U12 et les pousser à chaque match. Une saison formidable.

Première année pour vous à nos côtés, à l’USP. Pouvez-vous nous dire ce que vous en avez pensé ?

Entraîneurs, éducateurs, présidente, club…. Nous venions d’un autre club dans lequel l’esprit d’équipe n’y était plus et où les résultats comptaient plus que le bien être des joueurs. Loris, qui a le foot pour passion, était sur le point d’arrêter et avait perdu sa confiance en lui et sa «hargne » sur le terrain.

En arrivant à l’USP nous avons trouvé un club familial et à l’écoute. Tout le monde a su mettre Loris à l’aise et nous avons été très heureux de le voir à nouveau évoluer, reprendre confiance en lui et s’épanouir à nouveau sur un terrain.

Tout le club (de la présidente au staff) est disponible et à l’écoute des parents ou des enfants. L’ambiance est très bonne et chaleureuse.

Loris s’y sent très bien et c’est le principal. Nous avons trouvé un club dans lequel il y a un très bel équilibre entre l’accueil et le le sérieux de l’éducatif.

C’est désormais officiel, fin de saison pour nous. Pensez-vous que les choses vont changer pour les saisons à venir ?

Nous allons probablement devoir vivre avec le virus pendant quelque temps ce qui va surement changer certaines de nos habitudes, et donc la pratique du sport. Mais nous devons continuer à vivre et réfléchir comment pratiquer nos passions.

Mais je ne vois quand même pas les sportifs courir avec des masques et des gants ou des combinaisons de protection…… Lol ! Restons optimiste en l’avenir.

Un petit mot pour la fin ?

Merci à vous tous. Portez-vous tous bien. Vive l’USP et à très vite pour de nouvelles belles saisons.

Interview réalisée par Hichem Mekhici.

LORIS U12